Le monde des émotions est un vaste océan qu’il nous est indispensable d’explorer. La dimension émotionnelle est une part très importante pour nous les humains. Pourtant, nous ne lui prêtons pas assez d’intérêt. Pourquoi ? Car, pour la plupart d’entre nous, les émotions font partie d’un monde qui paraît inaccessible et trop complexe pour qu’on s’y attarde.

Pour pouvoir maitriser ses émotions et bien les vivre, il est important de comprendre le processus émotionnel, ainsi que savoir les reconnaître.

Dans cet article, je vous explique le processus émotionnel, et vous propose 4 étapes pour ne plus subir ses émotions et au contraire les vivre ouvertement.

Les émotions, c’est quoi ?

Le mot émotion vient du latin “e movere”, qui signifie, mettre en mouvement.

Une émotion est une énergie qui a besoin d’être mise en mouvement, d’être exprimée, extériorisée.

gérer ses émotions

Les émotions donnent des couleurs à notre vie, et nous permettent de nous adapter au monde qui nous entourent. Selon Paul Ekman, psychologue pionniers dans l’étude des émotions, nous retenons 6 émotions de bases:
La joie
La colère
La tristesse
La peur
La surprise
Le dégoût
En outre, nous pouvons en expérimenter des dizaines d’autres, qui résultent de différentes combinaisons des émotions de base.

Véritables alliés, les émotions nous donnent une indication sur notre état interne. En effet, elles constituent une jauge qui nous informe sur la satisfaction de nos besoins:

  • Lorsqu’ils sont satisfaits, nous ressentons des émotions agréables.
  • Lorsqu’ils sont au contraires insatisfaits, nous ressentons des émotions désagréables.

Le processus émotionnel

Nous avons généralement tendance à croire que ce sont les situations extérieures et les comportements des autres qui provoquent nos émotions. Ce qui n’est pas totalement faux, mais peut constituer un raccourci pour se déresponsabiliser face à ses émotions et ne pas agir pour en prendre soin.

Le processus émotionnel a été le sujet de nombreuses études. Malgré quelques points de différences qui peuvent être notés sur ces études, on retient 4 étapes qui caractérisent ce processus:

Le processus émotionnel


1.Apparition d’un évènement

Ce qu’on appelle communément le stimulus. C’est le déclencheur du processus émotionnel. Celui ci peut être interne (par exemple la remémoration d’un souvenir), ou externe (par exemple, un collègue qui ne vous dit pas bonjour).

2.Évaluation émotionnelle

C’est une étape très importante que nous oublions et qui conditionne notre façon de vivre nos émotions. En effet, celle ci va nous permettre de donner une signification particulière, à la situation vécue. Elle permet aussi de différencier deux individus, car ceux ci n’auront pas la même appréciation émotionnelle, face à une même situation.
Par exemple, une personne aura peur en étant en haut d’une falaise, tandis qu’une autre sera neutre face à cet évènement.
Nous allons user, dans cette étape de nos pensées et croyances, pour ensuite, générer une réaction émotionnelle.
Il est intéressant de noter, qu’en modifiant les croyances et pensées qui accompagnent une émotions, nous ouvrons le champ des possibles quant à notre façon d’expérimenter celles ci.
J’écrirais un article dédié prochainement.

3.Réactions physiologiques

Vous avez très certainement déjà expérimenté des sensations corporelles, telles que l’accélération du rythme cardiaque, les mains moites, une boule dans le ventre… Celles-ci font, en fait, partie des réactions physiologiques suite à un évènement ou situation vécue. Et elles sont régulées par le système nerveux sympathique. Celui ci fait partie, du système nerveux autonome, qui contrôle les réactions involontaires du corps.

4.Réponse comportementale

Face à l’évènement rencontré, nous mobilisons les ressources internes nécessaires pour se mettre en action, en réponse à cet évènement. Cela peut être la fuite lorsqu’on a peur, les cris lorsqu’on est en colère, les larmes lorsqu’on est triste, ou bien le sourire lorsqu’on est joyeux… Les réponses comportementales différent évidemment en fonction des individus.

Nous avons fait le tour du processus émotionnel, qui j’espère est plus clair pour vous.
Dans la suite, je partage avec vous les 4 étapes que j’applique moi même pour mieux vivre mes émotions.


4 étapes pour ne plus subir ses émotions

Ces étapes sont inspirés du processus de CNV (Communication Non Violente). C’est une méthode de communication basée sur la bienveillance et le non jugement. Elle permet une meilleure compréhension de soi et des autres pour créer des liens humains sains et authentiques. Elle a été créée par Marshall B Rosenberg, en 1966.

Les émotions

1.Identifier l’émotion ressentie

Nous n’avons pour la plupart pas l’habitude de s’attarder sur une émotion lorsqu’elle surgit et notre vocabulaire émotionnel est assez pauvre. Pour identifier ses émotions, il peut être intéressant d’enrichir ce vocabulaire mis de côté.
Identifier l’émotion ressentie permet de renouer un lien avec soi même et avec les autres, lorsque nous nous autorisons à les exprimer.
Il est important de distinguer les émotions des interprétations ou jugements que l’on peut avoir. Par exemple, lorsqu’on dit.. “je me sens nul”, nul n’est pas une émotion, mais un jugement que l’on porte sur soi. Derrière ce jugement, on peut se sentir déçu, inquiet ou autre.

2.Accepter ses émotions

Une émotion émerge pour une bonne raison. Que l’on en soit conscient ou pas.
Une fois que vous l’avez identifier, acceptez l’émotion émergente, quelle que soit sa nature.
Si vous y résistez, vous créez plus de souffrance. Et si vous l’ignorez, vous risquez de la voir ressurgir plus intensément, plus tard.

3.Identifier les besoins qui se cachent derrière l’émotion

Comme dit plus haut, derrière une émotion désagréable, se cache un ou plusieurs besoins qui ne sont pas nourris (attention, écoute, partage, affection…).
Soyez à l’écoute du ou des besoins en question, sans jugement.
Je reviendrai plus en détail sur les besoins, dans un prochain article.

4.Trouver les moyens adéquats pour nourrir ces besoins

Une fois les besoins identifiés, vous avez plusieurs choix possibles:

  • Vous trouvez une façon de les nourrir par vos propres moyens
  • Vous formulez une demande à une personne qui peut vous aider à nourrir ces besoins. Attention, toutefois, une demande n’est pas une exigence ! L’autre n’est pas obligé d’y céder.


Avec beaucoup de pratique, de la patience et de la bienveillance envers vous même, vous arriverez à prendre soin de vos émotions et besoins.
Vous en êtes responsables. Les autres peuvent vous soutenir, mais en aucun cas, il doivent prendre la responsabilité de votre vie émotionnelle.

Je propose un accompagnement pour apprendre à maîtriser les émotions, en particulier angoisse, anxiété et stress. Réservez une séance découverte gratuite pour en savoir plus:




Avez vous aimez cet article ? Ces astuces vous ont été utiles ?
Vos commentaires sont bienvenus 🙂

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.