Vous continuez à repousser ce que vous avez à faire ? Vous vous sentez coupable et vous auto-critiquez, et en même temps, vous avez l’impression de ne pas pouvoir vous en empêcher ?
Il faut tout d’abord comprendre pourquoi vous procrastinez. Dans l’article les 9 raisons pour lesquelles vous procrastinez, vous trouverez les motifs qui vous contraignent à procrastiner.
Et dans cet article, je partage avec vous comment venir à bout de la procrastination.

Trouver un équilibre entre le coût et le bénéfice

Arrêter de procrastiner

Deux justifications sont assez commune lorsqu’on procrastine:
Je suis paresseux/paresseuse“: J’avais moi même tendance à confondre procrastination et paresse, peut être est ce votre cas aussi. Mais comme dit dans l’article précédent, ces deux dernières ne doivent pas être confondues.
Je travaille mieux sous pression“: En tant que procrastinateur, on peut se persuader qu’on travaille mieux sous pression. Cependant, on a tendance à oublier que lorsqu’on voit l’échéance arriver à grand pas:

  • On stress énormément
  • On se dit souvent: mais pourquoi je me suis encore mis dans une situation pareille?”
  • Il y a de fortes chances que quelque chose ne fonctionne pas comme on l’avait prévu

Derrière ces excuses se cache un fait important:


Il est beaucoup plus aisé pour notre cerveau de traiter des bénéfices concrets, qui se passent dans le moment présent, que des bénéfices futurs, qui sont plus abstraits et incertains. À partir de là, naît donc un dilemme entre:

Bénéficies différés et inconfort immédiat:

Mettre de côté les bénéfices immédiats, produits par les activités de procrastination. Et faire face à l’inconfort engendré par la réalisation de la tâche (généralement cet inconfort disparaît assez vite après le commencement de la tâche). Ainsi, on garantit les bénéfices à long terme.


Report des bénéfices différés et confort immédiat:

Privilégier le plaisir et le confort du moment présent et compromettre les bénéfices à long terme.


Une chose essentielle à retenir pour y parvenir: trouver un point d’équilibre entre le coût et le bénéfice. Et non, je ne parle pas du calcul de la rentabilité d’un projet.

  • Par coût, j’entends les actions que vous allez mettre en place pour réaliser les tâches que vous repoussez. Cela vous coûte en temps et en énergie, vous demande un effort.
  • Par bénéfice, j’entends les résultats positifs que vous allez obtenir en réalisant les tâches que vous repoussez.

Ainsi, l’idée serait de trouver un moyen de percevoir le coût comme étant négligeable et le bénéfice comme étant important.

Je vous propose dans la suite les 3 étapes à suivre, ainsi que 10 clés pour savoir comment venir à bout de la procrastination.

3 étapes à suivre pour venir à bout de la procrastination

Les étapes à suivre pour venir à bout de la procrastination



1.Prenez conscience que vous procrastinez:

Reconnaissez que vous usez, peut être un peu beaucoup, de la procrastination.
Et surtout, que cela a des conséquences négatives sur votre vie, notamment à long terme. Autrement, vous ne verrez pas forcément l’intérêt d’entreprendre un changement.
Notez sur un papier les avantages et les inconvénients de la procrastination sur votre vie.

2.Trouvez les raisons pour lesquels vous procrastinez:

Les raisons sont généralement liées à des émotions désagréables auxquelles vous ne voulez pas faire face, telles que, la peur et l’anxiété.
Prenez soin de vos émotions au lieu de les éviter. Dans cet article je vous parle des 4 étapes à suivre pour ne plus subir ses émotions, jetez y un coup d’œil.
Identifiez les besoins qui se cachent derrière ses émotions et trouvez un moyen de les nourrir.

3.Trouvez les stratégies pour vous mettre en action:

Il y en a une infinité. J’en partage avec vous quelques unes, dans la suite. Il n’y a pas une stratégie parfaite. À chacun sa manière de faire face à la procrastination.
Trouvez celles qui vous parlent. Et surtout, essayez jusqu’à tomber sur celles qui vous conviennent le mieux, celles qui fonctionnent pour vous.

10 clés pour venir à bout de la procrastination

Arrêter de remettre au lendemain



1.Dépassez la peur de l’échec:

Changez votre perception de L’échec. C’est un feed-back qui fait partie intégrante du succès.
Si vous voulez réussir, vous devez apprendre à échouer.
Observez les personnes qui vous inspirent le plus. Vous verrez que celles ci ont sans aucun doute échoué maintes et maintes fois, avant de réussir…

2.Dépassez la peur de réussir:

Vous méritez de réussir ce que vous entreprenez.
C’est ok d’être au centre de l’attention lorsque vous réussissez quelque chose.
C’est ok de vous sentir bien avec vous même.

3.Assurez vous que vos objectifs ne sont pas surréalistes:

Que ce soit à court terme ou à long terme, ajustez vos objectifs, pour qu’ils soient assez challenging pour vous motiver et en même pas trop pour ne pas vous décourager.

4.Divisez vos objectifs/tâches en petites étapes:

Ce qui vous permettra de les percevoir comme facilement abordables et réalisables. Cela contribue à réduire la perception du coût, dont j’ai parlé plus haut, à quelque chose de négligeable.
Vous savez par où commencer et vous vous focalisez sur une petite étape à la fois.
Vous identifiez facilement l’étape suivante et vous améliorez votre organisation.

5.Commencez tout de suite:

Parfois, le pas le plus difficile c’est le premier pas 👣. Pourtant, une fois qu’il est fait, la procrastination n’a plus sa place, et vous êtes lancé.
Le moment parfait pour commencer, c’est maintenant !

6.Faites une liste des choses à faire:

Que ce soit sur la journée ou sur un plus long terme, la liste 🗒 vous permet d’avoir une idée claire sur ce que vous avez l’intention de faire comme tâches.
Et lorsque vous cochez les tâches effectuées, vous pouvez le percevoir comme une récompense et cela fait du bien au moral, et peut booster votre motivation pour la suite.

7.Définissez vos priorités:

vous procrastinez probablement car vous vous noyez dans une infinités de tâches et vous n’y voyez pas clair. Définissez vos priorités pour libérer de l’espace dans votre tête. Et vous mettre en action, plutôt que perdre votre énergie en vous demandant comment vous allez vous en sortir.

8.Arrêtez le multi-tâches:

Vous n’êtes pas une machine !

Faire plusieurs tâches à la fois n’est absolument pas efficace, vous le savez sans doute, et vous le faites quand même. C’est très énergivore et augmente votre penchant pour la procrastination.
Forcez vous à faire une tâche à la fois.

9.Créez un environnement propice:

Votre environnement influence grandement votre façon de travailler.
Choisissez un ou des endroits dans lesquels vous remarquez que vous êtes efficace et que vous arrivez à garder votre concentration.
Ôtez de votre environnement toutes les choses qui risquent de vous distraire.
Mettez votre téléphone en sourdine et hors de votre vue.

10.Offrez vous une récompense:

Lorsque vous avez fini les tâches de la journée, offrez vous une récompense pour vous remercier des efforts que vous avez fait.
Vous n’hésitez pas à remercier une personne qui vous rend service ou à valoriser ce que vos proches réalisent. Faites de même pour vous.


Voilà, j’espère que ce que j’ai partagé avec vous dans cet article vous a été utile. Et que cela vous permettra de venir à bout de la procrastination.

Sachez que je peux vous accompagner pour vaincre la procrastination !

Si vous voulez en savoir plus, réservez une séance découverte gratuite, en cliquant sur le bouton ci dessous:



Avez vous aimez cet article ? Ces astuces vous ont été utiles ?
Vos commentaires sont bienvenus 🙂


Inscrivez vous à la Newsletter pour recevoir les nouveautés d’Eclore Sophrocoach !



Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour en faire bénéficier le plus grand nombre:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.